Meridian Credit Union en

Ancien des Jeux du Canada

Greg Francis

7/30/20

by: Bill Potrecz, BP Sports Niagara

PLEINS FEUX SUR LES ANCIENS : GREG FRANCIS

Greg Francis se croyait un travailleur acharné jusqu’à ce qu’il rencontre Jay Triano.

Francis était membre de l’équipe Ontario aux Jeux d’été du Canada de 1993 à Kamloops (C.-B.) lorsqu’il a rencontré Triano, l’entraîneur-chef de l’équipe masculine de basketball de l’université Simon Fraser.  

Francis regardait un match lorsque Triano, natif de Niagara Falls qui est devenu par la suite entraîneure-chef des Raptors de Toronto, est venu s’assoir près de lui et s’est mis à lui poser plein de questions.

« Il voulait savoir si ça m’arrivait de prendre une journée de congé », raconte Francis. « Je lui ai dit que si, de temps en temps et, il m’a répondu que je ne devrais jamais prendre de journées de congé; que marquer des paniers, c’est comme respirer et que l’on ne prend jamais de congé pour respirer.  Ce fut une très bonne expérience que de rencontrer et de discuter avec des gens; çà vous permet de rehausser votre niveau de jeu. »

Par la suite, Francis est devenu un athlète olympien aux Jeux olympiques d’été de 2000 à Sydney (Australie). Il considère que cet entretien a été un point tournant de sa carrière.

« J’ai appris qu’il n’y aurait plus jamais de journées de congé.  Cette rencontre avec Jay Triano a été un moment clé dans ma carrière », affirme-t-il.

Aujourd’hui, Francis est entraîneur-chef des Ridgebacks, l’équipe masculine de basketball de l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario (IUTO). Il a été membre de l’équipe Ontario qui a vaincu la future star du NBA, Steve Nash, aux Jeux de 1993.

« Lorsqu’on est jeune, c’est une expérience différente parce qu’on ne connaît rien de tout ça. On participe à un camp d'essai pour une équipe et, soudainement, on se retrouve au milieu de matches sur la scène nationale », raconte-t-il.  « J’en garde de très bons souvenirs.  Nous avions une excellente équipe et trois de mes coéquipiers (des Jeux du Canada) ont participé aux Jeux olympiques de 2000.  Nous avions une équipe très talentueuse et ce fut formidable d’évoluer dans ces tournois nationaux. »

« Nous avons pris de l’expérience et nous avons appris ce que c’était de voyager.  De jouer à ce niveau à un jeune âge et, en début de carrière, tout ça a été une expérience précieuse. »

Et, pour Steve Nash, sa réputation le précédait, même à cette époque.

« Ce fut incroyable de jouer contre lui.  Nous avions d’autres joueurs de haut niveau mais Steve Nash était le meilleur parmi tous les joueurs », dit-il. « À cette époque, il était un gars très humble et il est resté ainsi tout le long de sa carrière.  C’était un joueur extraordinaire, un gars d’équipe.  Même à cette époque, il voulait toujours faire partie d’une équipe. »

L’un de ses meilleurs souvenirs est lorsque sa mère, Dawn Francis, s’est présentée de manière inattendue à l’un de ses matches pour le voir jouer.

« Ma mère était accompagnée de la mère de l’un de mes coéquipiers, Michael Hunt.  Elles ont voyagé en autobus de Toronto à Kamloops », raconte-t-il.  « Ce fut formidable ! Elles sont venues et se sont mises à préparer des repas pour l’équipe.  Le voyage avait été si long qu’elles avaient des douleurs aux jambes. »

Les officiels de Basketball Ontario ont tellement apprécié leur appui qu’ils leur ont offert deux sièges abord l’avion pour qu’elles puissent voyager avec l’équipe sur le chemin du retour.

« Vraiment, d’incroyables souvenirs », dit Francis. 

Francis raconte qu’il se rend occasionnellement à St. Catharines pour rendre visite à Tarry Upshaw, l’entraîneur de basketball au Ridley College et pour renouer avec les amis de l’université Brock.  Il a hâte aux Jeux d’été du Canada Niagara 2021.

« Les Jeux servent de tremplin pour les athlètes, les entraîneurs et tous les gens de basketball qui s’impliquent ou qui s’impliqueront dans ce sport pour propulser leurs carrières », affirme-t-il.

Francis possède un long et impressionnant parcours : entraîneur des Warriors de l’université de Waterloo, entraîneur des Golden Bears de l’université de l’Alberta, entraîneur-chef de l’équipe nationale masculine junior, assistant entraîneur adjoint de l’équipe canadienne masculine senior et entraîneur-chef de basketball à l’Académie nationale de développement de l’élite.

En tant que joueur, il a été membre de l’équipe nationale masculine de basketball du Canada qui s’est classée au 7e rang aux Jeux olympiques d’été de 2000 et au 4e rang lors du Championnat des Amériques de 2003.

De 1994 à 1997, Francis a joué pour l’équipe de l’université Fairfield.  Il a terminé sa carrière avec 1 570 points, ce qui lui a valu le 5e rang au classement de tous les temps de l’université. Il détient le record de l’établissement pour le plus grand nombre de paniers de trois points en carrière, soit 230.  Lors de sa saison sénior, il a mené les Stags au titre de la Metro Atlantic Athletic Conference et du tournoi de basketball masculin de la NCAA de 1997.

À titre de professionnel, il a joué pour l’équipe des Worthing Bears de la British Basketball League et a été sélectionné pour l’équipe d’étoiles du Royaume-Uni de 1997-98 et pour l’équipe des Chester Jets lors de la saison 1999-00.

Sterling Backcheck - Big Box
Shop Merchandise Now!
Meridian Credit Union

Abonnez-vous pour demeurer au courant des nouveautés concernant les Jeux d’été du Canada Niagara 2022