Meridian Credit Union en

Ancien des Jeux du Canada

Swede Burak

4/2/20

by: Bernie Puchalski, BP Sports Niagara

Pleins feux sur les anciens : Swede Burak

En tant qu’athlète, Swede Burak a vécu des sensations fortes lors des cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques d’été de Montréal 1976, des Jeux panaméricains de 1975 à Mexico et des Jeux panaméricains de 1983 au Venezuela.

En tant qu’entraîneur de l’équipe d’aviron de l’Ontario aux Jeux d’été du Canada de 2017 à Winnipeg, il a pu revivre ces expériences au complexe sportif Bell MTS Centre, situé au centre-ville de Winnipeg.

« J’avais déjà participé aux Olympiques et à quelques éditions des Jeux panaméricains et lorsque nous avons fait notre entrée à la cérémonie d’ouverture, ça m’a rappelé plein de souvenirs », rapporte Burak, intronisé au Temple de la renommée des sports de St. Catharines. « Ce fut toute une expérience, moins pour moi, mais pour ces jeunes athlètes, âgés entre 12 et 25 ans. On se demande combien d’entre eux deviendront des olympiens. Et, lorsqu’on regarde, il y en a, en effet, plusieurs qui le deviennent. »

L’ancien entraîneur adjoint d’aviron de l’université Brock et entraîneur en chef du South Niagara Rowing Club n’était pas censé faire partie du personnel entraîneur mais il a été appelé à remplacer un autre entraîneur qui a dû abandonner pour des raisons personnelles.  Il s’est rendu à St. Catharines pour rejoindre le camp d’entraînement, six semaines avant l’ouverture des Jeux.

« La sélection était déjà faite et nous n’avions qu’à peaufiner l’entraînement », dit-il. « Je voulais simplement m’assurer de ne pas retarder  leur entraînement. »

Ce fut une décision facile à prendre.

« Je n’avais jamais été entraîneur aux Jeux du Canada et, je n’avais jamais participé en tant qu’athlète non plus, en raison de mon âge.  Je me retrouvais dans les tranches d’âge exclues. »

L’équipe Ontario s’est envolée vers Winnipeg et, après les cérémonies d’ouverture, s’est rendue en autocar à Kenora qui est situé à environ 200 kilomètres de Winnipeg. L’entraînement s’est fait au Kenora Rowing Club, situé sur le lac Rabbit. Deux écoles secondaires de Kenora ont servi de village d’athlètes ; une école pour les hommes et l’autre pour les femmes.  Dans toutes les salles de classe, les pupitres avaient été remplacés par des lits de camp.

« Ce fut super ! Chaque salle de classe abritait une différente équipe », raconte-t-il. « Nous prenions les repas à la cafétéria et au second repas, nous avions la permission d’aller le prendre dans l’autre école.  J’étais vraiment impressionné. La nourriture était excellente. »

Sur l’eau, l’équipe masculine a remporté six médailles d’or et une médaille d’argent dans sept disciplines. 

« Nous avons dominé », dit-il.

Pour Burak, le moment le plus mémorable a été de voir l’équipe de 4 de l’Ontario remporter une médaille d’argent lors d’une compétition dans une catégorie sans restriction de poids. L’événement s’est produit le lendemain de la victoire de la même équipe qui s’était méritée la médaille d’or dans la compétition poids léger.

« Ils ont perdu contre la Colombie-Britannique par un mètre ou deux mais ce fut formidable de voir ces jeunes hommes, tous des poids légers, en concurrence dans une compétition de catégorie sans restriction de poids »,  dit-il.

Parmi les rameurs originaires de la région comptaient : Luke Gadsdon, Nicholas Nero et Owen Voelkner de St. Catharines; Ethan McAlpine de Grimsby; Jared Naar de Fonthill; et, Riley Raso de Welland.

Burak attend avec anticipation les Jeux d’été du Canada Niagara 2021 et, plus particulièrement, les compétitions d’aviron qui auront lieu sur l’île de Henley. « J’espère de bons résultats et je sais que RowOntario fait de son mieux et est au meilleur de sa forme », dit-il. « L’entraîneur-chef a déjà été nommé et ils sont maintenant à la recherche d’entraîneurs adjoints. »

En 2021, il sera bien plus qu’un simple spectateur intéressé. 

« Je ne serai pas entraîneur mais je serai là, sur l’île, pour donner un coup de main, soit, pendant les Jeux en tant qu’officiel ou en tant qu’assistant sur le terrain. »

Il croit que le Niagara en entier doit se réjouir du fait que la région accueille les Jeux.

 « Le Canada est le seul pays au monde à avoir un événement multisport semblable aux Jeux panaméricains et aux Olympiques », dit-il. « Les Jeux du Canada au Niagara est un événement grandiose et c’est très excitant ! Nous aurons non seulement des compétitions d’aviron, que l’on connaît bien ici en région, mais aussi de jeunes athlètes de renommée en lutte, en athlétisme et en canoë-kayak. »

Un reportage de BP Sports Niagara, détenu et exploité par Bernie Puchalski and Bill Potrecz.

Sterling Backcheck - Big Box
Dangelo Printing Big Box Advertisement
Meridian Credit Union

Abonnez-vous pour demeurer au courant des nouveautés concernant les Jeux d’été du Canada Niagara 2022