Meridian Credit Union en
courses virtuelles Cyclisme Canada

6/17/20

by: Bill Potrecz, BP Sports Niagara

La série junior de courses virtuelles Cyclisme Canada donne un aperçu du circuit de l’été prochain en anticipation des Jeux de 2021

Dylan Bibic fut fort impressionné après avoir visionné un aperçu du parcours virtuel de cyclisme de Pelham qui servira aux Jeux d’été du Canada Niagara 2021.

Bibic, un jeune résident de Mississauga âgé de 16 ans, s’est joint  à d’autres cyclistes pour participer à la 4e course de la série junior de courses virtuelles Cyclisme Canada.

Au cours du dernier mois, les cyclistes de catégories U17,  junior féminine et junior masculine sont venus de partout au pays pour participer aux compétitions virtuelles sur les meilleurs parcours au Canada.  Les participants de chaque catégorie d’âge et de catégorie féminine et masculine, devaient courir sur un parcours de 40 km. Vu la pandémie de COVID-19, la série virtuelle a été conçue pour les jeunes cyclistes canadiens dont quelques-uns participeront aux Jeux du Canada à Niagara l’été prochain.

« C’était quelque peu vallonné (avec) quelques tournants qui seront intéressants et très amusants à parcourir », dit Bibic. « Fort intéressant, une belle fin de parcours avec un dernier vallon. »

Dylan Bibic, alors âgé de 16 ans, à sa première participation aux Canadian Road Championships en Beauce (Qc) où il a remporté la médaille de bronze au critérium et à l'épreuve du contre-la-montre en juin 2019.

Skye Pellerin d’Ottawa a aussi pris plaisir à parcourir la course.

« Tout le parcours était vallonné, en montée et en descente, il y avait donc une certaine régularité », dit-elle. « C’était très bien, une bonne course. »

Pellerin, qui fait de la compétition depuis seulement six mois, a bien aimé son expérience. 

« J’ai été en tête pour une bonne partie du parcours.  Lorsque je voulais ralentir, j’avais l’impression que personne voulait prendre la tête alors, je me suis retrouvée en tête plus souvent qu’autrement.  L’avantage est que ça été un très bon entraînement, surtout en ces temps difficiles.  Je n’ai aucun regret.  Ce fut une bonne course. »

« Je suis satisfaite des résultats. »

Vu la pandémie, les deux cyclistes s’accordent à dire que la course virtuelle représente une bonne alternative. « C’est vraiment très bien, très réaliste, je pense », dit Bibic au sujet de la simulation par ordinateur. « On peut appliquer de vrais scénarios de course à l’inverse de plusieurs autres jeux de course qui ne permettent pas d’appliquer les aspect tactiques. »

Née à Ottawa, Skye Pellerin, l'une des 30 athlètes repérés et financés par le Camp des recrues RBC 2019, roule dans le parc Joshua Tree National Park (Californie) en février 2020.

Pellerin est d’accord.

« En fait, c’est censé offrir une expérience qui ressemble le plus à une vraie course sur route », dit-elle.

« Le drafting (ou aspiration-abri) fonctionne  à merveille.  On peut rouler derrière un cycliste sans le dépasser.  Si on l’approche, on sent le ralentissement. En montée, on sent vraiment l’inclinaison.  C’est comme si on était à l’extérieur. »

Vers l’âge de 10 ans, Bibic a délaissé le baseball pour s’adonner au cyclisme.  Il affirme que les courses virtuelles l’ont vraiment aidé psychologiquement pendant la pandémie. « Ça m’a permis de rester motivé et de me fixer des objectifs. », dit-il. « Les parcours sont amusants. Sans cette série de courses je perdrais le sens de la compétition et je ne serais pas motivé à l’entraînement. »

 Pour l’avenir, Bibic met la barre haute.

« J’ai hâte à ma première présence aux Jeux du Canada.  C’est l’un des plus grands défis pour un cycliste canadien de mon âge », dit-il. « Le parcours me convient très bien. »

Bibic participe à la 4e course de la série junior de courses virtuelles de Cyclisme Canada, directement de son domicile à Mississauga. (Ont.).

À l’avenir, Bibic aimerait bien se produire sur la scène mondiale.

 « J’aimerais absolument me rendre aux Olympiques pour la course sur route ou sur piste », dit-il en décrivant ses objectifs à long terme.

Les athlètes participent dans leurs catégories respectives pour le titre de champion canadien de la Série junior de courses virtuelles Cyclisme Canada. Les cyclistes sont classés selon un système de classification par points et selon leurs performances à travers le Canada. Cinq courses compteront pour l’accumulation des points pendant la série. Les points seront accumulés selon leurs meilleurs résultats aux courses tenues dans les régions suivantes : Canada atlantique, Québec/Ontario, les Prairies et l’Ouest canadien.

L'installation de Pellerin à son domicile (Ottawa) en préparation de la 4e course de la série junior de courses virtuelles de Cyclisme Canada.

Les athlètes pourront ajouter les résultats d’une wild card (ou invitation privilégiée) à leur pointage total. Ce résultat représentera leur meilleure performance dans une course qui n’a pas été comptée, toutes catégories confondues. Ces courses virtuelles devraient se continuer à tous les dimanches au cours de l’été.

 « C’est formidable de pouvoir reproduire des courses prestigieuses pour les jeunes du Canada », dit Kevin Field, chef de la stratégie de performance chez Cyclisme Canada. « C’est formidable et c’est très cool ! »

 « Nous cherchons toujours à augmenter la popularité des courses virtuelles en ligne, pas seulement pour le jeu mais pour le renforcement des communautés. Je crois que pour nous, qui habitons un grand pays  qui n’est pas densément peuplé, il est difficile de se déplacer. Il y a aussi le fait qu’on habite un pays nordique ce qui signifie qu’il est parfois difficile de rouler en plein air.  C’est une excellente occasion d’utiliser les courses virtuelles ou en ligne ou même de pouvoir offrir un entraînement virtuel. »

Un reportage de BP Sports Niagara, détenu et exploité par Bernie Puchalski and Bill Potrecz.

Shop Merchandise Now!
Dangelo Printing Big Box Advertisement
Sterling Backcheck - Big Box

Abonnez-vous pour demeurer au courant des nouveautés concernant les Jeux d’été du Canada Niagara 2022